FICHE E: Organisations paysannes et réseaux.

Établir une organisation paysanne implique de réunir plusieurs conditions : la confiance entre membres, l’élection de leaders porteurs·euses, le maintien du lien avec le terrain, la sélection du type d’organisation (association, coopérative) et le choix du mode d’action (intégration horizontale ou verticale par filière alimentaire) selon les objectifs et le contexte historique.  Cette autonomisation organisationnelle doit tenir compte de la flexibilité de l’aide internationale, du rapport entre l’organisation et les paysan·ne·s et des relations avec l’État. Quant à la mise en réseau, elle nécessite des alliances peu évidentes avec les organisations sociales et environnementales au Sud et au Nord.