Une agriculture rémunératrice pour toutes et tous en Suisse

Plus de cœurs, plus de mains,

SOUVERAINETE_ALIMENTAIRE_expo_70x100cm_HD-13

plus de paysannes et de paysans dans nos champs

L’industrialisation de l’agriculture vide les champs et les poches des paysan·ne·s qui tentent de faire vivre nos campagnes et de nourrir nos villes. La souveraineté alimentaire garantit des conditions de travail dignes et assure une correcte rémunération des producteur·trice·s, permettant ainsi à davantage de personnes, notamment des femmes et des jeunes, de choisir cette voie et d’en vivre décemment.

Une agriculture rémunératrice pour toutes et tous en Suisse

Il est urgent de remettre l’humain au cœur de l’agriculture et de la
vie à la ferme. Il s’agit d’augmenter le nombre de personnes actives dans ce secteur, de valoriser le travail des femmes et d’aider les jeunes à se lancer.

Partout, le modèle d’agriculture actuel dépossède les paysan·ne·s, détruit la nature, provoque guerres, famines et migrations. En Suisse, les familles paysannes sont contraintes de s’endetter pour pouvoir équiper leurs fermes. Ces investissements, qui devraient alléger le travail physique, s’avèrent en réalité à double tranchant, car pour les amortir il faut travailler davantage et l’endettement met les fermes aux mains des banques. Par ailleurs, le remplacement des polycultures et de l’élevage par la spécialisation nuit à l’autosubsistance et à l’indépendance des familles paysannes.
Or, c’est bien parce que la paysannerie remplit de si nombreuses fonctions qu’elle est essentielle au rapport de l’humain avec la nature. Une ferme diversifiée, souveraine et autonome a plus de chance d’échapper, à terme, aux pressions de la concurrence. Voici quelques pistes pour l’agriculture paysanne:
– limiter les technologies trop gourmandes en termes d’investissements et d’énergie
– privilégier un modèle plus gratifiant de travail en phase avec la nature
– rapprocher les producteur·trice·s des consommateur·trice·s ; développer des circuits courts et réduire les intermédiaires permet d’assurer un prix rémunérateur aux familles paysannes comme au personnel agricole
– la transformation sur place des produits est une manière de créer de la valeur ajoutée, de diversifier le travail et de perpétuer les savoir-faire. Ceci permet aussi aux paysan·ne·s. de mieux assurer leur subsistance et encourage l’entraide locale entre producteur·trice·s.

En 2014, on ne comptait que 2 800 cheffes d’exploitation sur les 158 800 personnes actives dans l’agriculture
« On observe une prédominance d’hommes dans les organisations agricoles, les corps politiques, les entreprises agroalimentaires et autres domaines en Europe et à l’échelle internationale. Ceci cache la somme de travail et de main-d’œuvre considérable prise en charge par les femmes dans les fermes à travers l’Europe, une proportion importante de ce travail n’étant pas reconnue ou quantifiée. Une réorganisation devrait permettre aux femmes de prendre leur place légitime dans la participation aux discussions et décisions relatives aux politiques alimentaires et agricoles. Le patriarcat et la discrimination fondée sur l’âge restreignent la visibilité et la participation de la jeunesse dans les processus décisionnels (…). L’agriculture doit être une profession respectée qui doit permettre de faire vivre les paysan·ne·s de leur production dans un environnement rural florissant, ce qui est vital pour rendre l’agriculture attrayante. Pour ce faire, nous devons modifier la manière dont nous enseignons l’agriculture, changer le fonctionnement de la recherche étatique, des organes de développement et de formation, et apporter un soutien plus étendu au développement économique et social rural. » Guide pour la souveraineté Alimentaire, ECVC.

LEXIQUE

Agroalimentaire industriel: ensemble des activités économiques liées à la transformation des denrées alimentaires en quantités importantes et fortement mécanisées. Par opposition à la transformation artisanale.

Polyculture: pratique agricole qui consiste à cultiver simultanément différents produits sur un même domaine ou dans une même région.