L’accès à la terre au Sud

La terre : source de vie,

SOUVERAINETE_ALIMENTAIRE_expo_70x100cm_HD-10

La terre est nécessaire à l’agriculture. Partout dans le monde, les paysan·ne·s luttent contre l’accaparement de leurs terrains agricoles. Trop souvent, les surfaces agricoles finissent aux mains des multinationales, qui polluent les sols en exploitant les ressources présentes ou en pratiquant la monoculture, notamment pour faire du fourrage ou des agrocarburants.

pas de profit !

VIVRE GRÂCE À UNE ALIMENTATION SAINE EN SUISSE

La mobilisation pour l’accès à la terre est nécessaire à la souveraineté alimentaire qui renforce la paix sociale, les équilibres écologiques, la prospérité de l’agriculture paysanne… et qui nourrit le monde !

Accaparement, pollution, érosion, salinisation… Un tiers des surfaces cultivables pourraient bientôt être improductives. Et la pression ne fait que grandir. Partout dans le monde, des entreprises, des États et des élites locales acquièrent des terrains pouvant aller de quelques centaines à un million d’hectares. Après les récentes crises financières et alimentaires — et face à la crise climatique — la terre est devenue une source de profit au détriment des droits des familles paysannes. Les nouveaux « maîtres de la terre» paient des prix dérisoires. Parfois, ils reçoivent même gratuitement du terrain, en échange de promesses d’investissements ou de contreparties sociales. Promesses qui ne sont que rarement respectées. Souvent, la terre ne sert plus à nourrir la population locale, mais à produire du fourrage ou des agrocarburants voués à l’exportation.
Exemples de résistances à l’accaparement des terres en Afrique de
l’Ouest
Pour faire face à ce problème majeur, la mobilisation s’organise à l’échelle locale, nationale et sousrégionale : interpellation des autorités, plaidoyer, négociations avec les investisseurs, marches de protestation, actions en justice…
Des mouvements paysans et sociaux ont ainsi créé la Convergence globale des luttes pour la terre et l’eau. Celle-ci a organisé une caravane pour la terre, l’eau et les semences paysannes, qui a sillonné l’Afrique de l’Ouest en mars 2016. Cet événement a permis d’interpeller les autorités de nombreux pays et de mobiliser plusieurs centaines de participant.e.s de toute la sous-région.
Au Burkina Faso, E-CHANGER appuie la Fédération nationale des organisations paysannes qui défend les intérêts de l’agriculture familiale rurale. La FENOP publie et diffuse deux fois par année un bulletin, à l’attention de organisations paysannes, qui vise à les mettre en lien et à les informer selon une approche agroécologique. Informer et mettre en lien: deux piliers du renforcement des luttes menées par les organisations paysannes locales contre l’accaparement des terres.
Au Bénin, Pain pour le prochain soutient le syndicat Synergie paysanne. Ce dernier s’engage au niveau national pour la mise en œuvre du nouveau code foncier et veille à ce que les paysans et paysannes en profitent. Synergie paysanne soutient avec un appui juridique des communautés qui sont dépossédées de leurs terres de manière illégale. Sans cet appui, la communauté locale n’aurait aucune chance d’être entendue par les puissantes élites.
De nombreuses organisations interpellent également les autorités suisses, ainsi que la communauté internationale, et leur demandent notamment d’imposer aux entreprises le respect des droits humains ou de prendre des décisions politiques qui favorisent la souveraineté alimentaire. L’association paysanne suisse Uniterre et des ONG comme Centre EuropeTiers Monde et Action de Carême s’engagent aux côtés des partenaires au Sud pour une Déclaration des Nations Unies qui protège les droits des paysan·ne·s.

LEXIQUE

Agrocarburant: combustibles liquides d’origine agricole obtenus à partir de matières organiques végétales principalement ou animales, par opposition aux carburants fossiles (pétrole, gaz).

Agroécologie, agroécologique : terme qui peut désigner une discipline scientifique, un mouvement social ou un ensemble de pratiques agricoles. Ces trois facettes s’expriment en interaction les unes avec les autres avec des modalités qui diffèrent selon les aires géographiques.

Monoculture : par opposition à polyculture, pratique agricole qui consiste à cultiver un seul produit sur un même domaine ou dans une même région, en général sur de grandes surfaces. P.ex. monoculture de palmier à huile, monoculture de blé.

Multinationale: entreprise qui a des activités ou est implantée dans plusieurs pays.

Sous-région, sous-régional : subdivision d’une région territoriale; p.ex. la sous-région de l’Afrique de l’Ouest regroupe plusieurs pays.