Les effets de la régulation du commerce au Sud

Quelques règles

SOUVERAINETE_ALIMENTAIRE_expo_70x100cm_HD-18

Les pays qui ont mis en place des outils de régulation douanière et des mécanismes de limitation de la concurrence déloyale ont eu un réel impact sur l’économie locale. Par exemple, le Sénégal a augmenté sa production locale d’oignons en interdisant l’importation en provenance des Pays-Bas pendant huit mois par an. Dans une démarche similaire, le Cameroun a recréé 110000 emplois en interdisant l’importation de poulets congelés.

pour un commerce équitable et 
une agriculture solidaire

Les effets de la régulation du commerce au Sud

Un marché sans règles ouvre la porte à des dérives qui déstabilisent, voire détruisent l’agriculture d’autres régions du monde.

L’exportation de notre sur-production — bradée à l’autre bout du monde en dessous des coûts de production des produits locaux — n’apporte que des mouvements inutiles et polluants de marchandises et sont un frein à la production locale. Ce commerce ne profite qu’aux sociétés agroalimentaires.
Dans l’autre sens, l’importation en Suisse d’huile de palme bon marché et son mode de production industriel ont des conséquences catastrophiques sur les populations en Indonésie et Malaisie. Ils causent d’énormes dégâts environnementaux et conduisent à de graves conflits dans les domaines des droits humains, des terres et du travail.
Avec quelques règles simples et l’utilisation de la frontière comme instrument régulateur, les impacts négatifs peuvent être considérablement réduits. Et, bonne nouvelle, ça marche! Plusieurs pays qui ont adopté des règles de limitation d’importation de certains produits ont pu augmenter leur production et créer des emplois.
Oignon et riz sénégalais
Au Sénégal, l’oignon est la culture maraîchère la plus importante avec plus de 250 000 tonnes par an, car il est prisé pour les plats locaux. Toutefois, l’oignon local est concurrencé par des oignons importés des Pays-Bas et fait face à des difficultés de conservation. Sa commercialisation a régulièrement donné
lieu à des bras de fer très médiatisés entre producteur·trice·s et importateurs. En 2000, les acteurs de la filière se sont organisés et ont obtenu le gel des importations d’une période définie ensemble d’une durée de huit mois par an.
Quant au riz, chaque importateur étranger est tenu d’acheter une certaine quantité de riz local.
poulet camerounais
Dès la fin des années 1990, le marché camerounais a été inondé de découpes de poulet congelé en provenance d’Europe. Les bénéfices étant réalisés sur les parties « nobles » de l’animal, les « déchets » pouvaient être vendus à vil prix sur le marché camerounais, le prix des découpes était inférieur de moitié à celui du poulet local. Ces importations ont eu des conséquences terribles : chute de la production nationale de moitié entre 1997 et 2003, pertes en devises énormes (l’équivalent de 25 millions de fr.). Par ailleurs, de nombreuses maladies diarrhéiques étaient causées par cette viande impropre à la consommation, la chaîne du froid ne pouvant être respectée. Une importante campagne de mobilisation et de protestation a fait reculer le gouvernement camerounais. En 2008, il a interdit l’importation de poulet et a établi un plan de relance de l’aviculture locale. 110000 emplois ont pu être recréés. Une solution plus efficace que n’importe quel programme de développement.
La souveraineté alimentaire base le commerce sur la solidarité et le respect des autres systèmes alimentaires. Et non sur la concurrence.

LEXIQUE

Agroalimentaire industriel: ensemble des activités économiques liées à la transformation des denrées alimentaires en quantités importantes et fortement mécanisées. Par opposition à la transformation artisanale.

Concurrence déloyale : est déloyal et illicite tout comportement ou pratique commerciale qui trompe ou contrevient de toute autre manière aux règles de la bonne foi et qui influe sur les rapports entre concurrents ou entre fournisseurs et clients. On l’appelle aussi dumping.

Mécanismes de limitation : outils pour éviter une sur-offre de produits et assurer des prix équitables.